Châtaignes

jeudi 7 novembre 2013
popularité : 13%

en frais  :

- grillées avec une poêle à trou sur feu de bois ou gaz ou sur la plaque du poele à bois (ne pas oublier d’entailler la peau avant la cuisson)

- à l’eau ou la vapeur : éplucher la première peau avant de les mettre à cuire (environ 20min./ 30min. selon la quantité) puis retirer la petite peau (les variétés proposées comme la pelgrine sont savoureuses et plus faciles à éplucher). On peut alors les manger en accompagnement de viande ou de légumes. Simplement écrasées dans du lait avec un peu de sucre, c’est la bouillie du soir qu’on sert aux petits montagnards.

en conserve :

- les "châtaignes au naturel" précuites et épluchées entières sont pour les repas de fêtes.
Cuites autour de la volaille dans le jus au four ou bouillies 10 minutes et ajoutées en fin de cuisson dans un plat en sauce. On peut aussi envisager de les préparer sucrées dans un sirop pour faire des marrons glacés (je n’ai pas encore de recette à proposer mais on y travaille).

-la purée, y’a pas plus simple !

- En accompagnement, juste à réchauffer à la casserole pas trop fort ou avec un peu d’eau pour éviter que ça accroche (trés bon avec un rôti et aussi la courge).

- On peut aussi s’en servir dans de nombreuses recettes sucrées ou salées (pour épaissir un gratin ou une soupe, ou comme base de gâteau ou fondant) attention à manger rapidement une fois ouvert (les pots ne sont pas très gros, leur quantité convient à la réalisation d’une recette)

sec : se conserve des années (milieu sec, obscur et frais)

- en farine : en pâtisserie pour des crèmes (type anglaises ou brulées) . pour les gâteaux ou pain il est plus facile de la travailler en complément d’une farine plus légère pour la levée de la pâte ou de la poudre d’amande pour des gâteaux plus légers. Je m’en sers beaucoup pour épaissir des sauces salées (blanches, au vin...) ou la soupe de courge.

- les châtaignons (châtaignes entières épluchées et séchées) il suffit de penser à les faire tremper dans l’eau 12 h à l’avance. On les cuit 1heure dans un grand volume d’eau bouillante et on les utilise comme les fraiches dans les sauces ou en accompagnement.

Le fondant à la châtaigne :

temps : prépa 10min. ; cuisson 20 à 30 min. selon les fours

ingrédients :
- 1 plaquette de chocolat noir (200gr)
- 1 pot de purée de châtaigne (420gr) NATURE (càd NON SUCREE)
- 1 oeuf
- farine de châtaigne
- sucre
- levure chimique ou bicarbonate de soude (1/2 paquet)

facultatif : 5 ou 6 noix, crème de soja, de riz ou d’avoine (un substitut de crème fraiche)

IMPORTANT : le choix du plat. Il doit être bien épais en faïence mais avoir beaucoup de surface afin que le gâteau soit bien étalé pas plus épais que 2,5cm ( type plat à tarte en faïence)

Préparation :
- Mettre le four à chauffer à 180°.
- Faire fondre une plaquette de chocolat (200gr) dans une casserole à feu doux puis y incorporer un pot de purée de châtaigne (420gr) : bien mélanger.
- Dans un saladier, casser un oeuf (ou deux s’ils sont petits) et ajouter 4 cuillères à soupe de sucre ( plus ou moins selon les goûts et le % déjà présent dans le chocolat), bien touiller.
- Tamiser trois à quatre cuillères à soupe de farine de châtaigne et la moitié d’un sachet de levure chimique ou du bicarbonate (1 ou 2 cuillères à thé) dans le mélange sucré.
- Réunir les deux mélanges dans le récipient le plus adapté des deux (en général le saladier)

/ en option : additionné de crème de soja (3 à 4 cuillères à soupe) ou de noix que l’on aura cassées grossièrement au préalable. /
- Verser le tout dans un plat en faïence de surface assez large pour que le mélange ne dépasse pas les 2,5 à 3 cm de haut.
- Cuire à four bien chaud (180°) pendant 20 à 30 minutes (en utilisant le test du couteau que l’on pique au centre du gâteau.)


Commentaires