Pique-nique signature des contrats le 22-04-2007

dimanche 22 avril 2007
popularité : 22%

Des pancartes artistement conçues par le fils de Michèle et Pierre-Yves indiquaient l’endroit. Après que ces derniers se soient présentés à tous, nous sommes rapidement passés au pique nique : il faisait faim !

Certaines personnes ont pu faire des photos. Peut-être pourrions nous en diffuser quelque unes si elles sont d’accord et si personne n’y voit d’inconvénient ?
Après un repas agréable dans une petite prairie en creux (le ruisseaux du fond a été rapidement investi comme terrain de jeu par les enfants) chacun a concrétisé son engagement.
Armand a récupéré chèques, contrats et adhésions à l’association.
Michèle nous redonnera un des deux exemplaires du contrat contre signé lors de la première distribution qui devrait avoir lieu l’avant dernière semaine de mai.

Michèle nous a ensuite fait visiter ses cultures. Elles se trouvent juste en contre bas de la digue de leur lac. Sur la rive, Pierre Yves a construit un cabanon pour protéger le transformateur électrique de la pompe. Pour enfouir les câbles d’alimentation entre ce cabanon et leur maison distante d’environ 700 m, ils on dû faire appel à une entreprise, de même que pour l’enfouissement des tuyaux distribuant l’eau : tous les 2 ou 3 rangs une vanne d’irrigation saille du sol pour pouvoir y brancher les arroseurs qu’il faut déplacer en fonction des besoins des différents légumes.
Autour de la parcelle principale a été installée une clôture d’env 1 m 20 de haut avec un fil électrifié à 20 cm du sol. C’est le seul moyen d’éviter l’intrusion des sangliers qui avaient détruit la plantation de fraisiers au début de l’année. Sur cette parcelle, Michèle et Pierre Yves ont monté une serre de 14 m de long. Nous y avons vu des plants d’aubergine, de poivron, de courgette, de haricot vert. Ce sont des légumes qui ont besoin de chaleur mais à ce stade de développement Michèle doit réguler la t° en ouvrant les côtés de la serre sans quoi ils sècheraient. Ces plants ont germé dans une serre adaptée chez Emile. Ce dernier fournira à Michèle les aubergines et les poivrons qui poussent aussi sous serre.

Sur le terrain de chaque côté de cette serre seront cultivés les courges, melons, choux d’hiver notamment et des tomates. Pour l’instant nous y avons vu des rangs de fèves vigoureux.
Cette parcelle a été labourée, il reste à travailler la terre pour l’ameublir et l’affiner avant de la mettre en culture. Comme le sol y est assez argileux et encore assez humide, il faut attendre pour ne pas risquer de créer une couche dure en le tassant par le passage du tracteur. Cette couche gênerait trop le développement des racines.

Michèle participe par ailleurs à un programme de recherche avec le Biosivam (organisme départemental chargé de "vulgariser" l’agriculture bio) concernant une ancienne variété de tomate. Michèle la mettra en culture à partir de semences transmises par l’INRA. Un étudiant ingénieur agronome viendra régulièrement faire des mesures et rédigera un rapport sur la façon de cultiver cette variété.

Vers le côté Est de cette première parcelle, se trouve une autre parcelle (en tout, les deux font env 1 ha). Elle est un peu en pente avec un sol davantage sableux. Cette parcelle est séparée de la première par le ruisseau La Lauze qui alimente le lac (et continue en passant au fond de la prairie du pique-nique).
Y poussent actuellement des rangs de salade, de betterave, de fenouil, d’oignon blanc, de céleri rave, de petit pois, de pomme de terre (il a fallu 50 kg de semences rien que pour ces dernières !).
Plus tard viendront s’y ajouter des légumes vivaces qui produisent pendant plusieurs années comme les fraises, la rhubarbe, les artichauts.


Commentaires